Poème 'Les orques de vair' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > Les orques de vair

Les orques de vair

ATOS

De quoi parlerions nous si ce n’est de cette monumentale errance ?
La monnaie de l’échange, c’est cette marche qui entraîne l’esprit là où le corps commence son combat.
Dans les vergers de la nuit, à chaque visage prochain, sur les lettres d’un fleuve, miser sans cesse son va tout au passage d’un renaître.
Là- bas, sous les toits, sur un pont, à la portière des trains,
pour quoi parlerions nous si nous étions seuls,
chacun loin de tous ,
à savoir l’inquiétude de ces pas ?

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS