Poème 'L’esprit divin, dont l’immortelle essence…' de Jacques GRÉVIN

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jacques GRÉVIN > L’esprit divin, dont l’immortelle essence…

L’esprit divin, dont l’immortelle essence…

Jacques GRÉVIN

L’esprit divin, dont l’immortelle essence
Premierement vint de la main des dieux,
Se voyant prest de s’envoler aux Cieux
Pour à jamais y faire demeurance,

Avant sortir, comme ayant jouissance
De ce qu’il a desiré pour son mieux,
Predit souvent le malheur envieux
Et nous en donne une ferme asseurance.

Ainsy jadis l’amoureuse Didon
Prophetisa les flames du brandon
Qui alluma la gent Phenicienne ;

Ainsy a fait l’honneur des Angevins.
Car en mourant, par ses vers plus divins,
Chantant sa flame il a prédit la mienne.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Jacques GRÉVIN

Portait de Jacques GRÉVIN

Jacques Grévin, médecin, homme de théâtre et poète, né à Clermont-en-Beauvaisis en 1538, fut l’ami de Ramus, de Du Bellay et Pierre de Ronsard. Dans les dernières années de sa vie, il devint le médecin de la duchesse de Savoie, sœur de Henri II de France. C’est à sa cour qu’il est mort, en novembre 1570, à 32... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto