Poème 'L’estaminet' de ATOS

L’estaminet

ATOS

J’aimerai que ces bruits s’arrêtent
Ces petits bruits, là, dans ma tête!
Des bruits de pas,
De long en large,
De pic à glace,
De traîne savates,
Ces bruits de moulins sans eau,
Ces bruits de hachoir à mots,
De volte face,
De porte claques
D’entre chaque
et de chocs la face.
Et ça gicle,
Ça suinte,
Et ça dévale.
Et puis ça se contredit, s’entrecroise,
En contre sens, sans aucune convenance.
Çà gueule, ça défile, ça brandit
Et puis ça tremble et ça s’ébranle.
J’aimerai que tous ces bruits s’arrêtent
Le petits bruits que j’ai en tête.
Les regards qui se froissent,
Les ombres qui s’assemblent,
Et tout ce monde se déballe !
Et le plus beau, c’est que ça s’installe!
Le fracas de l’absence
Le tumulte du silence
Tout à l’encan sur le trottoir !
Un cauchemar aux plus offrants.
Çà gronde et ça chuchote
Çà brouille et ça se trouble
Çà roule et ça s’entrave
Çà se soulève et…
Çà repart!
J’aimerai que ces bruits s’arrêtent
les petits bruits, là, dans ma tête.
Parlez plus fort!
Qu’avez-vous dit ?
Le rouge s’aiguise,
le bleu se défenestre.
C’est un manège de dingue !
Ça râle, et ça mastique
Çà s’éreinte et ça tracasse.
Le vent s’engouffre…
Je cadre et je décroche.
Minuit qui carillonne !
J’aimerai bien que tous ces bruits s’arrêtent
Ces petits bruits que j’ai en tête.
Une lanterne qui se balance
Une soupente en cabaret
Un beuglant de coupe jarret
Un bordel de pas perdus
Une gloriette de mal venus
Où les murmures de la rue
Sont invités à dégager.
J’aimerai que ces bruits s’arrêtent
Les petits bruits, là, dans ma tête.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS