Poème 'Liberté' de Charles CROS dans 'Le collier de griffes'

Liberté

Charles CROS
Recueil : "Le collier de griffes"

Le vent impur des étables
Vient d’ouest, d’est, du sud, du nord.
On ne s’assied plus aux tables
Des heureux, puisqu’on est mort.

Les princesses aux beaux râbles
Offrent leurs plus doux trésors.
Mais on s’en va dans les sables
Oublié, méprisé, fort.

On peut regarder la lune
Tranquille dans le ciel noir.
Et quelle morale ?… aucune.

Je me console à vous voir,
A vous étreindre ce soir
Amie éclatante et brune.

Poème préféré des membres

Matamaure a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Ours dignitaire
    --------------

    Ce grand ours est connétable
    Et duc des Marais du Nord ;
    Le roi l’invite à sa table
    Pour manger du foie de porc.

    Il surveille les érables
    Dont la sève est un trésor ;
    Même par les nuits de sable
    Il est toujours le plus fort.

    Il voudrait offrir la lune
    À la reine aux grands yeux noirs
    Que jamais il n’importune ;

    Car il frémit à la voir,
    Il en perd tous ses pouvoirs,
    Nous plaignons son infortune.

  2. Temple de la liberté
    ----------

    Ici, nul dieu redoutable,
    Nul impressionnant décor ;
    Foin du riche et du notable,
    Foin des messagers de mort.

    La liberté véritable
    N’a pas besoin de trésors ;
    C’est un arbre impérissable
    Dont les fruits nous rendent forts.

    Sous le soleil, sous la lune,
    Dans la hutte ou le manoir,
    L’Espoir monte à la tribune.

    Au lendemain du Grand Soir
    Flottera le drapeau noir ;
    Finiront nos infortunes.

Rédiger un commentaire

Charles CROS

Portait de Charles CROS

Charles Cros, né à Fabrezan (Aude) le 1er octobre 1842, originaire d’une famille de Lagrasse (Aude) et mort à Paris le 9 août 1888, est un poète et inventeur français. Passionné de littérature et de sciences, il fut un temps, de 1860 à 1863, professeur de chimie à l’Institut parisien des Sourds-Muets, avant de se... [Lire la suite]

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS