Poème 'Sonnet astronomique' de Charles CROS dans 'Le coffret de santal'

Sonnet astronomique

Charles CROS
Recueil : "Le coffret de santal"

Alors que finissait la journée estivale,
Nous marchions, toi pendue à mon bras, moi rêvant
A ces mondes lointains dont je parle souvent.
Aussi regardais-tu chaque étoile en rivale.

Au retour, à l’endroit où la côte dévale,
Tes genoux ont fléchi sous le charme énervant
De la soirée et des senteurs qu’avait le vent.
Vénus, dans l’ouest doré, se baignait triomphale.

Puis, las d’amour, levant les yeux languissamment,
Nous avons eu tous deux un long tressaillement
Sous la sérénité du rayon planétaire.

Sans doute, à cet instant deux amants, dans Vénus,
Arrêtés en des bois aux parfums inconnus,
Ont, entre deux baisers, regardé notre terre.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Pendant ce temps, quatre Martiens jouaient à la belote.

  2. Cosmologie touristique
    ----------------------

    Baignant dans les rayons de la rouge planète,
    Cros et sa dulcinée varient les positions ;
    Sur Mars, ont-ils pensé, la civilisation
    Se prête également à ces intimes fêtes.

    Sur la Lune, on y drague une amusante bête
    Dont Cyrano, jadis, a fait l’évocation ;
    Le récit qu’il donna de son exploration
    À plus d’un astronaute a fait tourner la tête.

    Planètes du Cosmos, reposantes escales !
    Plaisir d’y découvrir les coutumes locales
    Que ne délaissent point les petits hommes verts !

    Postier, prends avec toi ce modeste poème :
    Tu dois l’acheminer, en volante trirème,
    À l’autre extrémité de ce vaste Univers.

  3. aïe ! des vers boiteux comme s'il en pleuvait !

    -dulciné-e
    -vari-ent
    -positi-ons
    -civilisati-on
    -évocati-on
    -explorati-on

    tout ça fait des vers bancals !

  4. Quelques synérèses, dirons-nous.

  5. oui mais pas très "classique" tout ça; qu'en dirait Hugo Mallarmé Valéry Cros etc etc; ils se retourneraient dans leurs tombes! évidemment on peut toujours prendre certaines libertés avec les synérèses/diérèses notamment ou avec les e muets mais un bon puriste ne sera pas satisfait! dommage! et puis comme le dit si bien Nicolas Boileau: "Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage"...

  6. petite rectification: comme le dit si bien Nicolas Boileau :"Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage "; ce qui ne change rien à mon propos...

  7. J'en prends note.

Rédiger un commentaire

Charles CROS

Portait de Charles CROS

Charles Cros, né à Fabrezan (Aude) le 1er octobre 1842, originaire d’une famille de Lagrasse (Aude) et mort à Paris le 9 août 1888, est un poète et inventeur français. Passionné de littérature et de sciences, il fut un temps, de 1860 à 1863, professeur de chimie à l’Institut parisien des Sourds-Muets, avant de se... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto