Poème 'L’insomnie' de Hamid54

L’insomnie

Hamid54

Viens-tu encore mordre ? Oh maudite cruelle !
Tes crochets acérés ont décousu mon corps,
Et le succube noir à la mine mortelle,
Qui brille dans tes yeux hèle tous les remords.

Les souvenirs pesants, à leur voix, les chimères
S’empressent à l’appel venant des profondeurs ;
Se ruant sur l’esprit comme mille cerbères.
Dans les oblongues nuits et ses sommeils boudeurs.

Et ce temps claudicant semble sempiternel,
Triomphe à tous les coups et ne suis qu’un trophée.
Moribond, exposé dans son sombre tunnel.

Dans la crypte à jamais, quand la flamme étouffée,
S’en va vers le néant pour son vol éternel ;
Peut-être on y dort mieux que chez l’humble Morphée.

_______________
Images et Sensations – COPYRIGHT©
ISBN 978.9947.30.246.0

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Hamid54

Image de Hamid54

Nom : Hamid

Prénom : Abed

Naissance : 28/10/1954

Présentation : Bonjour à tous. Je m'appelle Hamid Abed, Je suis de Kabylie, en Algérie. Retraité de la fonction publique depuis quelques années. Depuis ma retraite, je me suis consacré à l'écriture de la...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS