Poème 'Petite pantalonnade avec « le mot pour la frime ! »' de marisolle

Accueil > Les membres > Page de poésie de marisolle > Petite pantalonnade avec « le mot pour la frime ! »

Petite pantalonnade avec « le mot pour la frime ! »

marisolle

Dans la ville de Dijon, un jaquemart sonne les heures.

On se demande ce qu’il fait là-haut, lui qui était lycanthrope de son vivant. Mais la lycanthropie ne nourrit pas son homme, aussi s’était-il tourné vers la téléologie qui n’était pas une fin en soi, Mais que voulez-vous, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a.

Mais la téléologie le déçut, elle aussi.

Alors, il adhéra au parti de la phallocratie, mais là encore, il ne put s’y épanouir ainsi qu’il l’aurait souhaité. Ses confrères, aussi mâles fussent-ils, présentaient par moment,

des aspects de féminité qui le dérangeaient dans sa conception de phallocrate. Et d’autre part, les femmes qu’il rencontrait ne lui laissaient exprimer son ressenti et se moquaient constamment de lui.

Cela le lassa, vous comprenez.

Alors, en désespoir de cause, il se tourna vers la dendrochronologie. Cela lui plut car, le contact avec les humains était épisodique et le silence des forêts lui convenait à merveille.

Hélàs, sa jouissance fut de courte durée, car un soir qu’il avait retrouvé sa lycanthropie, un loup arriva devant lui. Il essaya bien de lui expliquer qu’ils étaient frères mais le loup avec dédain, n’en fit qu’une bouchée.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS