Poème 'Louis dort' de PhulanKile

Louis dort

PhulanKile

Vive la République
vive l’hérétique

Combien étaient-ils, dix-huit ou vingt
ces Louis qui gouvernaient en vain
des français, parcelles d’européens
d’un même joug, d’un puissant coup de main

Vive l’Empire de Bien
vive demain

Combien étaient-il un, deux ou trois
ces hommes jacquetant la loi
ces centralisateurs plus que roi
nous tuant pour un émoi

Vive…
Vive…

Combien de morts déjà
pour un piètre coup d’état
pour rétablir une inique foi
sur un peuple, pour des mois.

Qu’est ce qui a changé
qu’est ce qui a bougé

Les institutions perdurent
préservant les richesses des purs
lorsque les autres meurent
un peu plus pauvres chaque jour.

Qu’est ce à c’est
que ce régime là

De la royauté à l’empire
quel est le régime le pire
De la République quoi retenir
sauf la puissance sur nous de son ire.

Cochléaria 23 ventôse 213

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS