Poème 'Mesme effect qu’ont les vents enclos dessous la terre' de Etienne JODELLE dans 'La Priapée'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Etienne JODELLE > Mesme effect qu’ont les vents enclos dessous la terre

Mesme effect qu’ont les vents enclos dessous la terre

Etienne JODELLE
Recueil : "La Priapée"

Mesme effect qu’ont les vents enclos dessous la terre
Qui d’un coup ennemy causent le tremblement
Dont on voit renverser jusques au fondement
Tant de belles citez, vray presage de guerre :

Ou qu’ont dessous l’effroy d’un horrible tonnerre
Le Feu, la Terre, l’Eau, et ce vague element
Qui nous guide icy bas le vif ébranlement
De tant d’eclas vangeurs que le ciel nous desserre

Tel debat s’est trouvé sous la troupe meslée
De ces pensers errans dans mon ame esbranlée,
Du plus cruel assaut d’un mespris inhumain :

Je diffère d’un point, mais c’est bien à ma perte
(Infortuné) de voir que mon ame déserte
Vive encor si long temps apres un tel desdain.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Orgie souterraine
    ------------

    Explorant l'inframonde, à mille pieds sous terre,
    J'y vois des animaux s'amusant diablement ;
    De plusieurs jeux nouveaux posant les fondements,
    Ils semblent se livrer une amusante guerre.

    D'aucuns, qui sait comment, font un bruit de tonnerre ;
    D'autres changent leur corps en bizarre élément
    Capable de produire un bel ébranlement
    Dans ces étroits couloirs plusieurs fois millénaires.

    J'hésite à m'introduire en la troupe mêlée,
    Craignant que ma raison ne s'en trouve ébranlée ;
    Je m'éloigne plutôt du gouffre inframondain

    Pour retrouver le ciel, le vent, la forêt verte
    Et surtout le ruisseau et sa plage déserte
    Où le barde, parfois, se prend pour un ondin.

Rédiger un commentaire

Etienne JODELLE

Portait de Etienne JODELLE

Étienne Jodelle, né en 1532 à Paris où il est mort en juillet 1573, est un poète et dramaturge français. Membre de la Pléiade, il s’efforça d’en appliquer les principes à l’art théâtral. Il fut le premier à utiliser l’alexandrin dans la tragédie. Il apparaît comme un précurseur de la tragédie à... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto