Poème 'Amour vomit sur moy sa fureur et sa rage' de Etienne JODELLE dans 'Les Amours'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Etienne JODELLE > Amour vomit sur moy sa fureur et sa rage

Amour vomit sur moy sa fureur et sa rage

Etienne JODELLE
Recueil : "Les Amours"

Amour vomit sur moy sa fureur et sa rage,
Ayant un jour du front son bandeau délié,
Voyant que ne m’estois sous luy humilié,
Et que ne luy avois encores fait hommage :

Il me saisit au corps, et en cest avantage
M’a les pieds et les mains garroté et lié :
De l’or de vos cheveux plus qu’or fin delié,
Il s’est voulu servir pour faire son cordage.

Puis donc que vos cheveux ont esté mon lien,
Madame, faites moy, je vous pry, tant de bien,
Si ne voulez souffrir que maintenant je meure,

Que j’aye pour faveur un brassellet de vous,
Qui puisse tesmoigner d’oresnavant à tous,
Qu’a perpetuité vostre esclave demeure.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Un doux rêveur
    ----------------------

    Le fils du charpentier, sans fureur et sans rage,
    Nous a, frères humains de nos maux déliés,
    Et consolés aussi, pauvres humiliés,
    Ce dont, jusqu'à ce jour, nous lui rendons hommage ;

    Pour son action sur Terre, il obtint l'avantage
    D'être, comme un bandit, les pieds et poings liés,
    Conduit vers le trépas, devant ses familiers,
    Des terrestres démons le volontaire otage.

    Un sphinx avait jadis, dans sa rude ferveur,
    Posé cette question à notre doux rêveur :
    -- Pour défendre le bien, faut-il que quelqu'un meure ?

    L'ascète avait souri jusqu'au fond de ses yeux,
    Disant : --S'il advenait, ce Royaume de Dieu,
    Crois-tu qu'il semblerait une humaine demeure ?

Rédiger un commentaire

Etienne JODELLE

Portait de Etienne JODELLE

Étienne Jodelle, né en 1532 à Paris où il est mort en juillet 1573, est un poète et dramaturge français. Membre de la Pléiade, il s’efforça d’en appliquer les principes à l’art théâtral. Il fut le premier à utiliser l’alexandrin dans la tragédie. Il apparaît comme un précurseur de la tragédie à... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto