Poème 'Par quel sort, par quel art, pourrois-je à ton coeur rendre' de Etienne JODELLE dans 'Les Amours'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Etienne JODELLE > Par quel sort, par quel art, pourrois-je à ton coeur rendre

Par quel sort, par quel art, pourrois-je à ton coeur rendre

Etienne JODELLE
Recueil : "Les Amours"

Par quel sort, par quel art, pourrois-je à ton coeur rendre
Au moins s’il peut vers moy s’engourdir de froideur,
Ceste vive, gentille, et vertueuse ardeur
Qui vint pour moy soudain, de soy-mesme s’éprendre.

Et quoy ? la pourrois tu comme au paravant prendre
Pour fatale rencontre, et parlant en rondeur
D’esprit, comme je croy, la juger pour grand heur,
Qui plus à ton esprit contentement engendre.

Tel que je m’en sentois, indigne je m’en sens,
Mais de ta foy ma foy s’accroist avec le tems.
Quel moyen donc ? si c’est par grandeurs, je le quitte :

Si par armes et gloire, au haut coeur nos malheurs
S’opposent : si par vers, tu as des vers meilleurs :
Ton hault jugement peut sauver seul mon merite.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Rimes d’autrefois
    -----------------------

    Aux poètes d’antan sont hommages à rendre
    Qui nous ont réchauffés aux saisons de froideur ;
    Et bien nous convient-il imiter cette ardeur
    Par laquelle un coeur peut de l’univers s’éprendre.

    A leurs charmants écrits avons leçons à prendre,
    À leur style alternant rectitude et rondeur,
    À leur effort pour voir de l’homme la grandeur
    Et la douceur des mots que le tourment engendre.

    Pour payer un tribut à ces bardes chantants,
    Ne suffit-il d’un peu de loisir et de temps,
    Peut-être, à ces instants où le sommeil nous quitte.

    Ainsi nous chanterons nos bonheurs, nos malheurs,
    Sachant que nos anciens resteront les meilleurs ;
    Que de nos récents vers, ils auront le mérite.

Rédiger un commentaire

Etienne JODELLE

Portait de Etienne JODELLE

Étienne Jodelle, né en 1532 à Paris où il est mort en juillet 1573, est un poète et dramaturge français. Membre de la Pléiade, il s’efforça d’en appliquer les principes à l’art théâtral. Il fut le premier à utiliser l’alexandrin dans la tragédie. Il apparaît comme un précurseur de la tragédie à... [Lire la suite]

© 2014 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto