Poème 'Ô Toy qui as et pour mere et pour pere' de Etienne JODELLE dans 'Contr'amours'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Etienne JODELLE > Ô Toy qui as et pour mere et pour pere

Ô Toy qui as et pour mere et pour pere

Etienne JODELLE
Recueil : "Contr'amours"

Ô Toy qui as et pour mere et pour pere,
De Jupiter le sainct chef, et qui fais
Quand il te plaist, et la guerre et la paix,
Si je suis tien, si seul je te revere,

Et si pour toy je depite la mere
Du faux Amour, qui de feux, et de traits
De paix, de guerre, et rigueurs, et attraits
Tachoit plonger ton Poëte en misere,

Viens, viens ici, si venger tu me veux.
De ta gorgone épreins moy les cheveux,
De tes dragons l’orde panse pressure :

Enyvre moy du fleuve neuf fois tors,
Fay-moy vomir contre une, telle ordure,
Qui plus en cache et en l’ame et au corps.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Pêcheur de sinople
    --------------------

    Le pêcheur de sinople, en sa barque précaire,
    Sans beaucoup y songer, sans voir le temps qu’il fait,
    Passe beaucoup de jours à naviguer en paix,
    Contemplant, apaisé, le ciel d’or, qu’il révère.

    Cent petits porcs-épics, éloignés de leur mère,
    Assez aventureux, ont traversé d’un trait
    Le ciel de gueules dont ils subissent l’attrait,
    Explorant l’univers, sans craindre la misère.

    L’ondine au doux regard viendra, si elle veut,
    Sur la berge du lac, pour peigner ses cheveux,
    Se montrant au pêcheur, mais il n’en aura cure ;

    Pas plus qu’il ne requiert la sagesse d’un porc,
    Pas plus qu’il n’entendra les leçons de tout bord :
    Sa barque est sans gréement, son âme reste pure.

Rédiger un commentaire

Etienne JODELLE

Portait de Etienne JODELLE

Étienne Jodelle, né en 1532 à Paris où il est mort en juillet 1573, est un poète et dramaturge français. Membre de la Pléiade, il s’efforça d’en appliquer les principes à l’art théâtral. Il fut le premier à utiliser l’alexandrin dans la tragédie. Il apparaît comme un précurseur de la tragédie à... [Lire la suite]

© 2015 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto