Poème 'Ministre du repos, Sommeil, père des songes…' de Théophile de VIAU dans 'Œuvres poétiques - Seconde partie'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Théophile de VIAU > Ministre du repos, Sommeil, père des songes…

Ministre du repos, Sommeil, père des songes…

Théophile de VIAU
Recueil : "Œuvres poétiques - Seconde partie"

Ministre du repos, Sommeil, père des songes,
Pourquoi t’a-t-on nommé l’image de la mort?
Que ces faiseurs de vers t’ont jadis fait de tort
De le persuader avecque leurs mensonges!

Faut-il pas confesser qu’en l’aise où tu nous plonges,
Nos esprits sont ravis par un si doux transport,
Qu’au lieu de raccourcir, à la faveur du sort,
Les plaisirs de nos jours, Sommeil, tu les allonges?

Dans ce petit moment, ô songes ravissants!
Qu’Amour vous a permis d’entretenir mes sens,
J’ai tenu dans mon lit Elise toute nue.

Sommeil, ceux qui t’ont fait l’image du trépas,
Quand ils ont peint la mort ils ne l’ont pas connue,
Car vraiment son portrait ne lui ressemble pas.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Théophile de VIAU

Portait de Théophile de VIAU

Théophile de Viau, né entre mars et mai 1590 à Clairac et mort le 25 septembre 1626 à Paris, est un poète et dramaturge français. Poète le plus lu au XVIIe siècle, il sera oublié suite aux critiques des Classiques, avant d’être redécouvert par Théophile Gautier. Depuis le XXe siècle, Théophile de Viau est défini... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto