Poème 'Mon fils' de Orange84

Mon fils

Orange84

J’ai vécu trop tranquille
Bien loin des récompenses
Sans voir le temps qui file
Sans bousculer la chance
La chance
Simple passant du temps
Sans rêves de héros
Râleur ou bien content
J’étais presque de trop
Dans l’existence creuse
Loin des moments de gloire
Courant entre berceuse
Et mélodie qui foire

Mon fils
Tu me remplaceras
Mon fils debout
Tout ce que je n’ai pas pu faire
Joue-le même au poker
Comme un superbe roi un soldat

Je n’ai rien fait pour plaire
Par des charmes secrets
Tout m’était ordinaire
Sans honneur sans chiquet
Sans chiquet
Je n’ai pas tout reçu
Du monde et ses folies
Tant de fausses vertus
Des choses trop polies
J’ai suivi mon chemin
Ce parcours uniforme
D’un homme sans destin
Sans brillant haut-de-forme

Mon fils
Toi tu me grandiras
Mon fils
Debout dans ton aura
Là où iront tes pas
Où tu me survivras
Le cœur empli de certitudes
Tout là-bas

J’ai vu l’amour sincère
Sans grandes aventures
Les jours avec ta mère
Et le bonheur qui dure
Qui dure
Je n’ai pas été prince
Ni seigneur conquérant
Ma fortune fut mince
Mes coffres étaient trop grands
Je n’ai pas à rougir
Pourtant devant les hommes
Ma route va finir
Loin des chemins de Rome

Mon fils
Tous les deux mon fils
Mon fils
Dessus le temps qui glisse
Pourtant
On se ressemble
Dans un même édifice
Partageant
Tous les maux la douleur
Et les délices

Mon fils
On est pareils mon fils
Mon fils
L’âme et le cœur lisses
Mais ce que je n’ai pas pu faire
Fais-le sans mystère
Mon fils

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS