Poème 'Morvarc’h' de ATOS

Morvarc’h

ATOS

L’homme est cheval.

A son encolure d’acier
la steppe et le désert.

A sa crinière
mille perles de verre.

A sa croupe
l’entrejambe des mers.

A son ventre
des tambours de légende

L’homme est cheval.

Dans sa course
des nuages de terre.

A ses naseaux
la brume des fleuves.

Dans ses yeux
des larmes d’étoiles.

A ses sabots
l’empreinte de ses mots.

L’homme est cheval.

Animal de spirale
étalonneur de sphère
Bête de peau,
écorcheur de roche
tailleur des eaux

Épouvantable sculpteur
dans une glaise vivante.

L’homme est cheval.

Aucun abri.

Un monde de sources
sous un manteau de glace.
Un autre peut être
à la cloche sourde du ciel.

Poème préféré des membres

Loic a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS