Poème 'Pentes et coteaux' de PhulanKile

Pentes et coteaux

PhulanKile

Ces pentes pleines de vignes
Ces coteaux verts, sublimes
Trouvent dans mon souvenir
La grisaille de mes yeux parisiens
Qui cherchent là bas les tiens
Ceux que j’aimerais chérir

20 août 2004

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS