Poème 'Plumes' de Paul ÉLUARD dans 'Les Animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux'

Plumes

Paul ÉLUARD
Recueil : "Les Animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux"

Les Hommes et leurs animaux

L’homme voudrait être sorti
D’un fouillis d’ailes.
Très haut, le vent coule en criant
Le long d’une aile.

Mais la mère n’était pas là
Quand le nid s’envola,
Mais le ciel battait de l’aile
Quand le nid s’envola.

Et, désespoir du sol,
L’homme est couché dans ses paroles,
Au long des branches mortes,
Dans des coquilles d’œufs.

Poème préféré des membres

baudelaire a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Un carnassier végétarien
    ----------------------------

    Le roi récolte des légumes
    Pour lui-même et pour ses petits ;
    Et de jolis fruits assortis,
    Doux et légers comme des plumes.

    Gentils carnassiers que voilà,
    De chez eux, des chansons s'envolent,
    Je n'en saisis pas les paroles,
    Mais ça rime avec « Tralala ».

    Le roi dans les bois de sinople
    Ce soir est humblement perché ;
    La reine est allée lui chercher
    Un diadème à Constantinople.

Rédiger un commentaire

Paul ÉLUARD

Portait de Paul ÉLUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français. C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto