Poème 'Pour l’album de Mme H. Mercier' de Louis-Honoré FRÉCHETTE dans 'Les Oiseaux de neige'

Pour l’album de Mme H. Mercier

Louis-Honoré FRÉCHETTE
Recueil : "Les Oiseaux de neige"

Avant d’écrire un mot sur cette page blanche,
Auprès d’elle, en rêvant, j’ai promené mon œil ;
Et, sur ce frais vélin où tant d’amour s’épanche,
L’avouerai-je ? j’ai craint de trouver un écueil.

J’hésite encore, ainsi qu’un oiseau sur la branche ;
Mais, puisque de ce temple il faut franchir le seuil,
Je m’exécute, et risque une parole franche,
En songeant à celui dont vous êtes l’orgueil.

Car vous aimez, madame, un homme au cœur d’élite ;
Votre âme suit son âme en fidèle acolyte,
Répandant sur sa vie un vase au doux parfum ;

Et, lorsque l’on vous voit si charmante et si bonne,
On sent qu’il a voulu mêler, dans sa couronne,
La fleur de poésie aux lauriers du tribun.

(1877)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS