Poème 'Pour un recueil de poésies canadiennes' de Louis-Honoré FRÉCHETTE dans 'Les Oiseaux de neige'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Louis-Honoré FRÉCHETTE > Pour un recueil de poésies canadiennes

Pour un recueil de poésies canadiennes

Louis-Honoré FRÉCHETTE
Recueil : "Les Oiseaux de neige"

Dans notre lande inculte, ami, comme l’abeille,
Butinant, voltigeant, vous avez çà et là
Cueilli bien des boutons, et vous dites : « Voilà
De ravissants bouquets ; j’en ai plein ma corbeille ! »

Je vous pardonnerais d’aller même au-delà ;
Mais mon enthousiasme avec lenteur s’éveille ;
Car pour que de nos jours le monde s’émerveille,
Il faut faire à ses yeux briller plus que cela.

N’importe ! aux champs qu’un ciel exotique illumine,
S’étalent trop souvent des fleurs dont l’étamine
Sous de riches couleurs cache un subtil poison.

Nos parterres, à nous, n’ont que d’humbles fleurettes,
Violettes des prés ou blanches pâquerettes…
Mais leurs fauves parfums n’ont pas de trahison.

(1881)

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS