Poème 'Reste tranquille, si soudain…' de Rainer Maria RILKE dans 'Tendres impôts à la France'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Rainer Maria RILKE > Reste tranquille, si soudain…

Reste tranquille, si soudain…

Rainer Maria RILKE
Recueil : "Tendres impôts à la France"

Reste tranquille, si soudain
l’Ange à ta table se décide ;
efface doucement les quelques rides
que fait la nappe sous ton pain.

Tu offriras ta rude nourriture
pour qu’il en goûte à son tour,
et qu’il soulève à sa lèvre pure
un simple verre de tous les jours.

Ingénuement, en ouvrier céleste,
il prête à tout une calme attention ;
il mange bien en imitant ton geste,
pour bien bâtir à ta maison.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Or, que ferais-je, si demain
    Un ange à ma table s'invite ?
    Déjà, je lui emplirais vite
    Un petit verre de bon vin.

    Un ange de lumière pure
    Peut-il par ici faire un tour ?
    Peut-il goûter la nourriture
    Que nous absorbons tous les jours?

    Puis, s'il doit, dégustation faite,
    Penser à l' évacuation ?
    Je lui montrerai les toilettes,
    C'est tout au fond de la maison.

  2. ça c'est de l'hospitalité !

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS