Poème 'Sa douleur' de ATOS

Sa douleur

ATOS

Sa douleur n’est rien. Elle n’est rien encore.
Elle se voudrait dire
néant.
Mais Néant est un mot.
Sa douleur n’est pas le commencement du mot.
Une énigme ou un prétexte
L’usurpation d’un geste.
Pour que cesse la douleur il lui faudrait un geste.
La douleur n’est rien
Elle n’appelle et ne susurre que son cri
Rien est douleur.
Rien que sa main qui se presse
et mon poing qui répond à l’ombre qui ne dit rien
Rien , l’ombre n’est rien qu’une douleur de la nuit
une trace de ce que la lumière a écrit
Ma douleur n’est rien
que ce que mon poing arrache
au papier dépeint de son cri.
Rien est sans douleur.
Un morceau d’écorce qui tombe profondément de la nuit.
Et le néant n’est qu’un mot que dessine des ombres
qui font entendre au cœur de la vie sa douleur qui pousse son cri de la nuit
La douleur n’est plus rien.
L’ombre d’un geste lui arrache le visage des mots.

Poème préféré des membres

VVAL a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS