Poème 'Signes' de ATOS

Signes

ATOS

=
Deux traits mats n’égalent que la somme que j’y porte.

+
Une croix mate bouture une à une tes échardes.

‘ ‘
Deux traits mats, éperdus dans le vent,
décorent cet instant.

-
Un trait mat découd la maille de l’infidèle armure.

.
Un point mat n’arrête que mon souffle qui s’échappe.

Un bruit mat n’espace que la porte que je claque.


Trois points mats inventent la somme de ce tourment.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS