Poème 'Soleils' de marisolle

Soleils

marisolle

Soleils couchants flamboyants
de mille feux rouges et noirs,
reflets obsédants de l’eau courante,
mosaïques de couleurs
qui font chanter le coeur,
combien de fois ne vous
ai-je pas traqués à telle heure,
tel endroit, là-haut, là-bas,
ici et ailleurs !
Parfois, le gris pénétrant, brume
ou brouillard, vous dérobent
à mon regard et s’étale nonchalant,
sur toute contrée alentour.
Soleils levants, gais et roses délicats,
vous montez derrière la colline,
nuages dorés vous accompagnent
la lumière s’embrase soudain,
d’un or sans pareil, éblouissement
d’un instant, à peine.
Spectacle sans cesse en mouvement,
je vous sais devenir nuageux,
menaçants et coléreux, éclairs et
tonnerres tourmenteurs,
vents et tempêtes.
Chauds soleils d’été, lumineux
à souhait, dans la poussière
des foins rentrés, des blés glanés,
ombres bienvenues, douces
et fraîches, restez, la nuit venue.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS