Poème 'Sourire dans la mort' de Renée VIVIEN dans 'Études et préludes'

Sourire dans la mort

Renée VIVIEN
Recueil : "Études et préludes"

Car il n’est pas juste que la lamentation
soit dans la maison des serviteurs des Muses :
cela est indigne de nous.
Psappha.

Le charme maladif des musiques moroses
Ici ne convient point à l’auguste trépas.
Venez, il faut couvrir de rythmes et de roses
La maison de l’Aède, où le deuil n’entre pas !

Que, parmi le reflux des clartés, se déploie
La pompe des parfums, des chants et des couleurs :
Avec des cris d’orgueil, d’espérance et de joie,
Jetez à pleines mains les fleurs, les fleurs, les fleurs !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS