Poème 'Une louve je vis sous l’antre d’un rocher' de Joachim DU BELLAY dans 'Les antiquités de Rome'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Joachim DU BELLAY > Une louve je vis sous l’antre d’un rocher

Une louve je vis sous l’antre d’un rocher

Joachim DU BELLAY
Recueil : "Les antiquités de Rome"

Une louve je vis sous l’antre d’un rocher
Allaitant deux bessons : je vis à sa mamelle
Mignardement jouer cette couple jumelle,
Et d’un col allongé la louve les lécher.

Je la vis hors de là sa pâture chercher,
Et courant par les champs, d’une fureur nouvelle
Ensanglanter la dent et la patte cruelle
Sur les menus troupeaux pour sa soif étancher.

Je vis mille veneurs descendre des montagnes
Qui bornent d’un côté les lombardes campagnes,
Et vis de cent épieux lui donner dans le flanc.

Je la vis de son long sur la plaine étendue,
Poussant mille sanglots, se vautrer en son sang,
Et dessus un vieux tronc la dépouille pendue.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Installation rustique
    ---------------------------

    Une étable je vis, en fragments de rocher,
    Où des vaches sans nombre, à la lourde mamelle,
    Étaient surveillées par des vestales jumelles
    Dont le charme conjoint ne put que m’allécher.

    Pour elles quelques fleurs je m’en fus donc chercher,
    Et me mis à parler sur diverses nouvelles ;
    Aucune des deux soeurs ne se montrant cruelle,
    Je fus par elles pris comme apprenti vacher.

    Jamais plus fier trio ne virent ces montagnes,
    Ni le joyeux ruisseau parcourant la campagne,
    Ni la colline offrant la tiédeur de son flanc.

    Vestales ? Plus vraiment, mais muses étendues
    Sur l’herbe pour offrir un verbe caressant
    Et goûter des douceurs si longtemps attendues.

Rédiger un commentaire

Joachim DU BELLAY

Portait de Joachim DU BELLAY

Joachim du Bellay est un poète français né vers 1522 à Liré en Anjou, et mort le 1er janvier 1560 à Paris. Sa rencontre avec Pierre de Ronsard fut à l’origine de la formation de la « Pléiade », groupe de poètes auquel Du Bellay donna son manifeste, « la Défense et illustration de la langue... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto