Poème 'Y a pas à dire' de ATOS

Y a pas à dire

ATOS

Ça n’aurait pas pu être pire. Du moins pour c’qu’on en pense.
Certains suivent leur vie, d’autres l’inventent ou la rêvent,
D’autres et ils sont nombreux n’en font rien. Ou si peu.
Rien d’invraisemblable, Rien.
Rien de scandaleux. Ni même imaginez un peu… de fabuleux.

Non, ça n’aurait pas pu être pire. Mais peut être plus douloureux.
On suit la ligne, on suit,
en marchant avec les pieds devant
On va d’l’avant, comme on dit quand on a rien à en dire
On a rien à perdre, vu qu’on ne prend pas de risques,
on n’est pas content, on râle, le costume des jours est bien un peu raide
ça fait pas de plis, on se redresse et on se plante,
droit, devant.

Ça n’aurait pas pu être pire. Du moins pour c’qu’on en sait.
Pire que ça. La tristesse et le reste.
Faut bien faire, …y a pas à dire.
Faut bien dire…y a rien à faire.
Pour ce qu’on en sait ?
Sait-on jamais, sait-on un jour ?
Quand on y pense…
Ça fait pas mal, ça gratte un peu
y a pas.. rien à dire…il y a bien pire.
Mieux vaut..ne rien dire.
La tristesse et tous les restes
mais le temps presse.
Non ça n’aurait pas pu être pire. et peut être plus douloureux.
Peut être même scandaleux, et peut être même … fabuleux !
On dit que le temps est une compresse.
C’est pas si mal, mais ça oppresse.
On évite le douloureux
on rate le fabuleux.
Y a pas à dire , faut faire avec les restes,
Mais ça aurait été quand même fabuleux
de le dire librement et de le faire, justement,
peut être même…merveilleux.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS