Poème 'A ma grand mère' de guillaumePrevel

A ma grand mère

guillaumePrevel

Elle ne me reconnait plus quand je viens la voir
Mais est heureuse de la visite et de la compagnie
Fussent-elles d’un inconnu pourvu qu’il brise la monotonie
De ces longues attentes rythmées par la nuit au vol noir.

Souvent je reste auprès d’elle à l’écouter raconter ;
Son passé et sa vie d’enfant comme une histoire contée.
Quand j’arrive à éveiller en elle les souvenirs
Lointains qui sont encore présents plus que l’avenir,

Puis son regard gris, malgré ma présence redevient absent
Et elle regagne les rives sombres et monotones
Prisonnière de la maladie et du temps présent

Alors elle regarde silencieuse par la fenêtre salie
La pluie qui tombe et qui signe la marque de l’automne
Et je l’abandonne à sa solitude où sa flamme pâlie.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS