Poème 'Aux crapules' de guillaumePrevel

Aux crapules

guillaumePrevel

Votre peau souillée et malsaine
Sera écorchée vive et suspendue
Au gibet noir des pendus
Dont les âmes dévorées hantent la géhenne

Vos os corrompus seront rongés
Par la plus terrible des vermines
Sous cette terre de glaise où cheminent
Des milliers de démons par Satan dérangés

Pour vous rendre hommage et pour finir de détruire
Vos esprits pourris qui ne savaient que nuire
Aux autres sur cette misérable terre

Sacrées crapules! Votre mémoire sera effacée
De celle des hommes de bien
Quand vous, vous ne serez plus rien !

10 OCTOBRE 2015

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS