Poème 'Ballade des vendanges' de Orange84

Accueil > Les membres > Page de poésie de Orange84 > Ballade des vendanges

Ballade des vendanges

Orange84

Juillet le chaud a quitté sa chaleur
Comme un vilain, fuyant sous des cieux pales,
En nous laissant l’automne et sa pâleur,
Un ciel d’été tout empli de cymbales
Et des chansons aux senteurs pastorales
Mais les raisins font une autre chanson,
Un cœur bien gai, un bonheur sans façon ;
La vigne chante et les gens sont aux anges ;
Comme un serin, tel un joyeux pinson,
Rechantez-le, le bon temps des vendanges.

Il s’est enfui le temps batifoleur,
Des jours tout chauds aux fêtes vespérales
Et le ciel gris a pris son ton railleur
Dans cet automne aux froideurs sépulcrales,
En délaissant les anciennes cigales ;
Un chant nouveau avec un autre son
Court dans le vent, bien loin de la moisson
Et l’on entend de nouvelles louanges ;
Face à la vigne au calcul polisson,
Rechantez-le, le bon temps des vendanges.

La cuve attend, de son air cajoleur,
Ces fruits venus des humeurs végétales,
Elle l’endroit qui les met en valeur ;
Elle aime tant tous ces gros grains ovales
Quand s’en revient le temps des bacchanales
Car très bientôt l’enivrante boisson
Distribuera le merveilleux frisson
Aux hommes pleins de bienveillants échanges ;
Au son du vin et du gros saucisson,
Rechantez le, le bon temps des vendanges.

Princes joyeux au cœur de franc-maçon,
De joyeux drille ou de simple échanson,
Portez tout haut, pareils à des archanges,
Ce refrain-la ; seuls ou à l’unisson,
Rechantez-le, le bon temps des vendanges.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS