Poème 'Ballade du soleil de braise' de Orange84

Accueil > Les membres > Page de poésie de Orange84 > Ballade du soleil de braise

Ballade du soleil de braise

Orange84

Les mois d’été font une fête
Où les arbres sont malmenés
Et sous les cieux d’or chaque bête
Souffre de rayons effrénés ;
Les traits sont de vrais forcenés
Qui fabriquent une fournaise ;
Voyez ces gens tels des damnés,
Prenez garde au soleil de braise.

Le ciel fait comme une tempête
Où des hommes infortunés
Dessous un feu que rien n’arrête
Prennent de grands airs consternés ;
Même les enfants nouveaux-nés
Se sentent souvent mal à l’aise ;
Face aux grands cieux illuminés,
Prenez garde au soleil de braise.

Juillet, août sont en tête-à-tête
Avec leurs refrains bien tournés
Tandis que l’automne s’apprête
À chasser les corps burinés ;
L’air chaud sonne ses abonnés
Avant que le soleil se taise ;
Même vous, rochers calcinés,
Prenez garde au soleil de braise.

Princes, gentilshommes bien nés,
Le cul bien assis sur la chaise,
Pensez aux corps ratatinés,
Prenez garde au soleil de braise.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS