Poème 'Ce soir, elle est orpheline' de marisolle

Accueil > Les membres > Page de poésie de marisolle > Ce soir, elle est orpheline

Ce soir, elle est orpheline

marisolle

Ce soir, elle est orpheline.
Elle a gagné de haute lutte
une liberté chèrement payée.
Aucun regret ne vient entacher
son plaisir, sa joie de ne devoir
plus obéir à des lois qui n’ont
jamais été les siennes.
Liberté de l’âme
quand, comme plume au vent,
elle s’envole légèrement
vers l’horizon, cet inconnu.
Faisons connaissance,
dit-elle, ami, vous en souvenez-vous ?
je vous l’ai dit déjà mais je ne savais pas,
alors, qu’il fallait me défaire de ces chaines.
Voilà qui est fait.
Si je ne me perd pas en chemin,
je vous attendrai demain,
ou peut-être après-demain.
Ce sera selon le temps et l’envie,
car de vous connaître,
mon impatience est grande,
et ne vous perdez pas en venant,
j’en serai, je vous le promets,
fortement marrie.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS