Poème 'Ceux qui sont amoureux, leurs amours chanteront' de Joachim DU BELLAY dans 'Les Regrets'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Joachim DU BELLAY > Ceux qui sont amoureux, leurs amours chanteront

Ceux qui sont amoureux, leurs amours chanteront

Joachim DU BELLAY
Recueil : "Les Regrets"

Ceux qui sont amoureux, leurs amours chanteront,
Ceux qui aiment l’honneur, chanteront de la gloire,
Ceux qui sont près du roi, publieront sa victoire,
Ceux qui sont courtisans, leurs faveurs vanteront,

Ceux qui aiment les arts, les sciences diront,
Ceux qui sont vertueux, pour tels se feront croire,
Ceux qui aiment le vin, deviseront de boire,
Ceux qui sont de loisir, de fables écriront,

Ceux qui sont médisants, se plairont à médire,
Ceux qui sont moins fâcheux, diront des mots pour rire,
Ceux qui sont plus vaillants, vanteront leur valeur,

Ceux qui se plaisent trop, chanteront leur louange,
Ceux qui veulent flatter, feront d’un diable un ange :
Moi, qui suis malheureux, je plaindrai mon malheur.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Plumes diverses
    -----------------------

    Ceux qui lisent Gotlib, les pluvians chanteront ;
    Ceux qui sont vaniteux promèneront leur gloire ;
    Ceux qui sont triomphants clameront leur victoire ;
    Les Babyloniens leurs hauts murs vanteront ;

    Les poètes obscurs des mystères diront ;
    Les savants débattront de croire ou ne pas croire ;
    Les Rabelaisiens commanderont à boire ;
    Les imaginatifs sur les murs écriront ;

    Les parleurs hésitants ne sauront point quoi dire,
    Désabusés qu'ils sont des larmes et du rire ;
    Les purs indiqueront où se trouve le bien.

    Les amoureux feront l'immortelle louange
    De l'amour, du bonheur, des saisons, de leur ange ;
    Moi, qui suis paresseux, je ne vous chante rien.

Rédiger un commentaire

Joachim DU BELLAY

Portait de Joachim DU BELLAY

Joachim du Bellay est un poète français né vers 1522 à Liré en Anjou, et mort le 1er janvier 1560 à Paris. Sa rencontre avec Pierre de Ronsard fut à l’origine de la formation de la « Pléiade », groupe de poètes auquel Du Bellay donna son manifeste, « la Défense et illustration de la langue... [Lire la suite]

© 2014 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto