Poème 'Cheminant Rue aux Ours' de Germain NOUVEAU dans 'Dixains réalistes'

Cheminant Rue aux Ours

Germain NOUVEAU
Recueil : "Dixains réalistes"

Cheminant Rue aux Ours, un soir que dans la neige
S’effeuillait ma semelle en galette : — Oh ! que n’ai-je,
Me dis-je, l’habit bleu barbeau, les boutons d’or,
La culotte nankin, et le gilet encor,
Le beau gilet à fleurs où se fane la gloire
D’une famille, et, bien reprisés par Victoire,
Le bas de cotonnade, et, chères aux nounous,
Les syllabes en coeur du patois de chez nous…
Car un Bureau disait sur une plaque mince :
« On demande un jeune homme arrivant de province. »

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Germain NOUVEAU

Portait de Germain NOUVEAU

Germain Marie Bernard Nouveau, né le 31 juillet 1851 à Pourrières (Var) où il est mort le 4 avril 1920, est un poète français. Il est l’aîné des 4 enfants de Félicien Nouveau (1826-1884) et de Marie Silvy (1832-1858). Germain Nouveau perd sa mère alors qu’il n’a que sept ans. Il est élevé par son... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto