Poème 'Amour' de Germain NOUVEAU dans 'Valentines'

Amour

Germain NOUVEAU
Recueil : "Valentines"

Je ne crains pas les coups du sort,
Je ne crains rien, ni les supplices,
Ni la dent du serpent qui mord,
Ni le poison dans les calices,
Ni les voleurs qui fuient le jour,
Ni les sbires ni leurs complices,
Si je suis avec mon Amour.

Je me ris du bras le plus fort,
Je me moque bien des malices,
De la haine en fleur qui se tord,
Plus caressante que les lices ;
Je pourrais faire mes délices
De la guerre au bruit du tambour,
De l’épée aux froids artifices,
Si je suis avec mon Amour.

Haine qui guette et chat qui dort
N’ont point pour moi de maléfices ;
Je regarde en face la mort,
Les malheurs, les maux, les sévices ;
Je braverais, étant sans vices,
Les rois, au milieu de leur cour,
Les chefs, au front de leurs milices,
Si je suis avec mon Amour.

ENVOI

Blanche Amie aux noirs cheveux lisses,
Nul Dieu n’est assez puissant pour
Me dire :  » Il faut que tu pâlisses « ,
Si je suis avec mon Amour.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Bonjour,

    J'ai chez moi des oeuvres (portrait de mes arrières grands-parents) de GERMAIN NOUVEAU. Je souhaiterai acheter un reccueil de poèmes pour le connaitre davantage. Dois-je aller en librairie ou puis-je acheter en ligne ?

    MERCI pour votre réponse.
    Cordialement, MARLENE MOUTTE/CAVAILLON (84)

  2. Il n'y a qu'un recueil de poèmes disponible actuellement, "La Doctrine de l'Amour + Valentines" en poche Poésie/Gallimard. Il est peut-être en rayon dans une fnac, sinon il est toujours possible de demander à son libraire de le commander. Ou l'acheter en ligne.

  3. Sagesse de l'apôtre Paul
    --------------------------------

    Il s'attendait à son sort,
    Il s'attendait au supplice ;
    Choisissant la brusque mort
    Et le peu profond calice,
    Il a péri sous la main
    D'un qu'il appela complice,
    Paul, un citoyen romain.

    Il fut un apôtre fort,
    Non dépourvu de malice ;
    Son vaisseau tira des bords
    En dépit des maléfices ;
    Il a combattu le vice
    Toujours, au long des chemins,
    Ainsi que les artifices :
    Paul, un citoyen romain.

    Dans Rome, à présent, tu dors,
    Bien après ton sacrifice.
    Paix à l'âme et paix au corps
    De Paul, citoyen romain !

Rédiger un commentaire

Germain NOUVEAU

Portait de Germain NOUVEAU

Germain Marie Bernard Nouveau, né le 31 juillet 1851 à Pourrières (Var) où il est mort le 4 avril 1920, est un poète français. Il est l’aîné des 4 enfants de Félicien Nouveau (1826-1884) et de Marie Silvy (1832-1858). Germain Nouveau perd sa mère alors qu’il n’a que sept ans. Il est élevé par son... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto