Poème 'J’ai du goût pour la flâne' de Germain NOUVEAU dans 'Dixains réalistes'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Germain NOUVEAU > J’ai du goût pour la flâne

J’ai du goût pour la flâne

Germain NOUVEAU
Recueil : "Dixains réalistes"

J’ai du goût pour la flâne, et j’aime, par les rues,
Les réclames des murs fardés de couleurs crues,
La Redingote Grise, et Monsieur Gallopau ;
L’Hérissé qui rayonne au-dessous d’un chapeau ;
La femme aux cheveux faits de teintes différentes.
Je m’amuse bien mieux que si j’avais des rentes
Avec l’homme des cinq violons à la fois,
Bornibus, la Maison n’est pas au coin du Bois ;
Le kiosque japonais et la colonne-affiche…
Et je ne conçois pas le désir d’être riche.

Poème préféré des membres

ATOS a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Parfois, un terrain vague est beau comme un jardin,
    C'est ce que veut penser mon âme nonchalante
    Qui n'a jamais rien su de terre ni de plantes,
    Et ne sait progresser que par des bonds soudains.
    *
    Plaisir de ne rien faire au soleil du matin,
    Quand l'astre dans le ciel poursuit sa course lente
    Jusqu'à rendre à midi l'atmosphère brûlante,
    Et moi je suis à l'ombre, avec un verre en main.
    *
    Laissez-moi végéter au coeur de cette friche,
    Je n'aime jamais rien de ce qu'aiment les riches.
    Je bois du vin, j'écris, je médite et je dors.
    *
    Un soir je m'éteindrai, c'est la suprême ivresse.
    Nul ne m'accusera d'avoir trop de sagesse,
    J'en avais juste assez pour accueillir la mort.

  2. Elégant, Cochonfucius...

Rédiger un commentaire

Germain NOUVEAU

Portait de Germain NOUVEAU

Germain Marie Bernard Nouveau, né le 31 juillet 1851 à Pourrières (Var) où il est mort le 4 avril 1920, est un poète français. Il est l’aîné des 4 enfants de Félicien Nouveau (1826-1884) et de Marie Silvy (1832-1858). Germain Nouveau perd sa mère alors qu’il n’a que sept ans. Il est élevé par son... [Lire la suite]

... Et les articles précédents