Poème 'Clichés d’automne' de dutaillyphilippe

Clichés d’automne

dutaillyphilippe

L’aube, comme des larmes à l’été qui se meurt,
étale sa rosée comme ferait un semeur
qui couvrirait de pleurs cette forêt atone
en annonçant, ému, la venue de l’automne.

Les bois deviennent chauves et leurs beaux feuillages
s’envolent dans les airs, en un dernier voyage,
où ils vont, tourbillonnant, au gré des vents portants
vers la mort et l’humus qui fera le printemps.

Les feuilles ont les teintes du primitivisme,
elles ont les couleurs absolues du fauvisme,
et cette pureté et ces formes signalent
que le peintre plagie cette saison géniale.

L’automne ressemble à un vieux château fort
que le temps a rongé par des siècles d’efforts
mais les lierres feuillus, serpentant ses parois,
tressent une couronne à l’été qui fut roi.

19 12 1989

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

dutaillyphilippe

Image de dutaillyphilippe

Nom : DUTAILLY

Prénom : PHILIPPE ALFRED

Naissance : 18/04/1955

Présentation : Tombé amoureux de "L'albatros" de Charles Baudelaire, poème appris lorsque j'étais 'écolier et nourri au hasard de Victor Hugo, Georges Brassens, Léo Ferré, Lamartine et beaucoup...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS