Poème 'Complainte de cette bonne lune' de Jules LAFORGUE dans 'Les Complaintes'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jules LAFORGUE > Complainte de cette bonne lune

Complainte de cette bonne lune

Jules LAFORGUE
Recueil : "Les Complaintes"

On entend les étoiles :

Dans l’giron
Du Patron,
On y danse, on y danse,
Dans l’giron
Du Patron,
On y danse tous en rond.

-Là, voyons, mam’zell’ la Lune,
Ne gardons pas ainsi rancune;
Entrez en danse, et vous aurez
Un collier de soleils dorés.

-Mon Dieu, c’est à vous bien honnête,
Pour une pauvre Cendrillon ;
Mais, me suffit le médaillon
Que m’a donné ma sœur planète.

-Fi ! Votre Terre est un suppôt
De la pensée ! Entrez en fête;
Pour sûr vous tournerez la tête
Aux astres les plus comme il faut.

-Merci, merci, je n’ai que ma mie,
Juste que je l’entends gémir !

-Vous vous trompez, c’est le soupir
Des universelles chimies !

-Mauvaises langues, taisez-vous !
Je dois veiller. Tas de traînées,
Allez courir vos guilledous !

-Va donc, rosière enfarinée !
Hé ! Notre-dame des gens saoûls,
Des filous et des loups-garous !
Metteuse en rut des vieux matous !
Coucou !

Exeunt les étoiles. Silence et lune. On entend:

Sous l’plafond
Sans fond,
On y danse, on y danse,
Sous l’plafond
Sans fond,
On y danse tous en rond.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto