Poème 'Dimanches (Je ne tiens que des mois)' de Jules LAFORGUE dans 'Des Fleurs de bonne volonté'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jules LAFORGUE > Dimanches (Je ne tiens que des mois)

Dimanches (Je ne tiens que des mois)

Jules LAFORGUE
Recueil : "Des Fleurs de bonne volonté"

Je ne tiens que des mois, des journées et des heures….
Dès que je dis oui! tout feint l’en-exil…
Je cause de fidèles demeures,
On me trouve bien subtil;
Oui ou non, est-il
D’autres buts que les mois, les journées et les heures?

L’âme du Vent gargouille au fond des cheminées…..
L’âme du Vent se plaint à sa façon;
Vienne Avril de la prochaine année
Il aura d’autres chansons !….
Est-ce une leçon,
Ô Vent qui gargouillez au fond des cheminées?

Il dit que la Terre est une simple légende
Contée au Possible par l’Idéal….
- Eh bien, est-ce un sort, je vous l’ demande ?
- Oui, un sort! car c’est fatal.
- Ah! ah! pas trop mal,
Le jeu de mots! – mais folle, oh! folle, la Légende….

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto