Poème 'Contre-rime' de Claudel

Contre-rime

Claudel

(1)

Se soustraire à la rêverie
Brise l’humanitude ;
Écoutez plutôt un prélude
Pour vivre en harmonie.

Se passer du joug ou d’un joint,
Ça libère ou enjugue ;
Écoutez plutôt une fugue
Qui vole en contrepoint.

À se tourmenter corps à corps
Dans un chagrin qui passe ;
Choisissez plutôt une valse
Pour chasser vos remords.

(2)

Ne sois pas désolé que ton jardin
Ait du fumier,
Mais réjouis-toi que le fumier
Ait un jardin.

Ne sois pas désolé que la ville
Ait des itinérants,
Mais réjouis-toi que les itinérants
Aient une ville.

Ne sois pas désolé que la mer
Ait des méduses,
Mais réjouis-toi que les méduses
Aient la mer.

Ne sois pas désolé que la rose
Ait des épines,
Mais réjouis-toi que les épines
Aient une rose.

Tous droits réservés © Claude Lachapelle / Janvier 2019

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Claudel

Image de Claudel

Nom : Lachapelle

Prénom : Claude

Naissance : non renseigné

Présentation : Je suis né au Canada à Drummondville dans la province de Québec. J'ai écrit plus de 300 poèmes, dont deux recueils de poésie (Romances sans notes) et (Illusion) aux éditions EDILIVRE. J'ai...

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS