Poème 'Corps de louve' de guillaumePrevel

Corps de louve

guillaumePrevel

Sur la peau de ton corps de louve
Là; où l’enfer prend sa source et couve

J’irai déposer mes lèvres ensanglantées et damnées
Comme d’autres posent leur tête sur le billot des condamnés

Sur tes courbes délicates, fourbes et musclées
Je grimperai à l’assaut d’une citadelle encerclée

Où je tomberai brusquement de fatigue; mortellement blessé
Alors; j’abandonnerai mes armes, mes larmes et mon âme délaissée

Jusqu’au lever du jour; où miraculeusement ressuscité
Je revivrai encore et encore ce combat dans ta merveilleuse cité

03 MARS 2015

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS