Poème 'Dagydes' de guillaumePrevel

Dagydes

guillaumePrevel

D’abord dans la cire, il faut les façonner
Accrochées ensuite près d’une main de gloire
Gelées par la momification et proche d’un miroir
Yeux crevés, bras pincés, jambes brûlées ou comprimées
De mille tourments de mille souffrances
Et plus encore l’aveuglement et l’errance
Sortilèges d’amour ou pour en finir de destruction.

8 octobre 2013

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS