Poème 'EDEN' de guillaumePrevel

EDEN

guillaumePrevel

Une petite part de moi
Une plus grande de toi

Restent attachées en ce lieu
Béni certainement par tous les Dieux

Le vent y souffle pur
La vie n’y est pas dure

Les rochers y sont bleus
Les vagues de différents camaïeux

Je ne sais s’il s’agit d’un miracle
De la décision d’un oracle

Ou simplement la nature qui offre ce don
Pour inviter à tous les abandons

Ici, nous vivons vraiment
Libérés des containtes qui pèsent si lourdement

Une grande partie de toi
Une plus petite de moi

Fera certainement, racine ici
Car c’est bien là que se trouve le Paradis promis.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS