Poème 'Entre autres' de Paul ÉLUARD dans 'Mourir de ne pas mourir'

Entre autres

Paul ÉLUARD
Recueil : "Mourir de ne pas mourir"

À l’ombre des arbres
Comme au temps des miracles,

Au milieu des hommes
Comme la plus belle femme

Sans regrets, sans honte,
J’ai quitté le monde.

— Qu’avez-vous vu ?

— Une femme jeune, grande et belle
En robe noire très décolletée.

Poème préféré des membres

rimakhach a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Lévrier de Buridan
    ---------------------

    Sous trois grands soleils d'or
    Un blanc lévrier songe ;
    Quelques doutes le rongent,
    C'est d'un grand inconfort.

    Faut-il partir en chasse
    Ou retourner dormir ?
    Sa voix pousse un soupir,
    Et puis, rien ne se passe.

    Les trois soleils avancent,
    Point ne bouge le chien,
    Il rêve, il ne fait rien,
    Il se concentre, il pense.

Rédiger un commentaire

Paul ÉLUARD

Portait de Paul ÉLUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français. C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto