Poème 'Épitaphe lugubre' de guillaumePrevel

Épitaphe lugubre

guillaumePrevel

Son pelage se confondait tard le soir
A la nuit la plus profonde, et ses grands yeux
Mystérieux renfermaient malgré eux
Un étrange et terrifiant miroir

Où l’enfer semblait puiser
Sa source éternelle et noire…
Passant! Faut-il vraiment voir pour croire?
Qu’en ce petit chat mignon la vie s’est épuisée

Tant les pires démons, rassemblés en ce passage
Ont fini par ruiner sa fragile existence
En faisant de ce petit animal une maléfique pitance
Où le diable mauvais régnait avec force sans partage.

17 jANVIER 2016

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS