Poème 'Féminité' de FAB

Féminité

FAB

Je ne sais pas l’amour que l’on prête à la femme,
J’en sais seul le désir et l’incompréhension
Du devoir d’être utile, de donner par mission
Ou par nature, en une condition infâme.

La Poésie demeure et c’est l’émulation
De ton corps dans mon corps, exacerbant mon âme,
Quand le silence du plaisir survit au drame
De l’être en devenir, de renier la passion.

Je dis ce que je suis, pourtant je m’en défends,
Perdue de cette perte, et si pleine à mon tour
De cette création que tu pourras toujours,

De la peur de mourir, des douleurs sans secours
Et riches sensations qui me mettront à jour,
Cette chair dans ma chair qui sera notre enfant.

Correspondances, 2013

Poème préféré des membres

ATOS, VVAL, anne556, prpla1 et Hamid54 ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. C'est magnifique Fab

  2. Merci Astrid. Je suis émue.

  3. Bravo pour ce magnifique sonnet consacré à la Féminité souvent reléguée à l'arrière-plan des préoccupations humaines.

  4. Vraiment très beau et très sincère . Entre misogynie et femme objet la société ne sait plus où se placer. Pourtant on a tous une maman que l'on aime ....

  5. Merci pour vos commentaires.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS