Poème 'Sonnet de la sieste' de FAB

Accueil > Les membres > Page de poésie de FAB > Sonnet de la sieste

Sonnet de la sieste

FAB

Je ne suis plus la même au moment de la sieste
L’été chante plus fort -
Les lavandes couchées
Frémissent dans le bleu de l’immobilité
Et c’est l’odeur du temps présumé qu’il me reste

Pour écrire une vie alors qu’au Sud -
A l’Ouest
Le soleil bruit encore -
Insectes à moitié
Étourdis de chaleur -
Et le temps parfumé
Hésite comme moi à se vouloir modeste

Et calme -
Est-ce la joie de la Nature extra
Ordinaire ordonnée de l’éternel fatras
Qui me suspend à son fuseau -
Une colombe

Enlève mon orgueil vers une autre saison
Qui m’ouvrira les yeux à la sieste -
Foison
Des ardeurs cultivées dans un sommeil qui plombe

Poème préféré des membres

Zoe et PalabrasSinTierra ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. sonnet ? ça n'a rien d'un sonnet !

  2. Si si. En rattachant le vers suivant un tiret au vers précédent, vous trouverez un alexandrin et une structure rimée. J'adore les sonnets et j'essaie ainsi d'être moins classique, de "casser le style" pourrait-on dire :)
    Bien cordialement

  3. Sonnet ? enfin si vous le dites ! pour moi les maîtres du genre restent toujours Mallarmé, Hérédia, Baudelaire, Verlaine et quelques autres... et je n'en démords pas ! le reste est plus marginal voir insignifiant !

  4. Maître capello qui rime avec vieillot
    Faut vous mettre au goût du jour
    Et lire les sonnets de Cochonfucius -

  5. Merci pour votre commentaire ! J'aime bien le goût du jour ... :D

  6. @Saudade

    Mallarmé, baudelaire, verlaine vieillots? Allons donc! vous n'y connaissez rien en poésie, en sonnets! lisez bien leurs poèmes impreignez-vous bien de leurs images, de leurs sonorités, de leurs mots ! personne jamais ne fera mieux ! quelle modernité oui! le reste comme je le répète est marginal insignifiant, cochon itou !!!

  7. @ maître capello
    je crains que le qualificatif de "vieillot" ne s'adresse à vous :( .
    Pour quelqu'un qui aime la poésie, vous semblez mal comprendre la langue & bien manquer de vocabulaire. En poésie, je pense que personne ne tient à faire "mieux".
    La modernité dont vous parlez est celle de poètes morts ... c'est regrettable, pour vous comme pour moi.
    Pour ma part, je tends surtout à trouver ma voix. :)
    Toujours cordialement

  8. @ FAB @ Saudade

    poètes morts ? Bien plus vivants que certains certaines qui se croient vivants et qui ne sont que de vieux débris, des larves ! ça n'a rien de regrettable ! quant au qualificatif de "vieillot" j'assume ! comme disait Brassens "foutrement moyen âgeux" même; car oui j'aime aussi Villon ! est-il "vieillot" lui-aussi ? non sûrement pas! alors foutez nous la paix avec vos leçons à trois balles! et continuez à faire la sieste...ça me dérange pas !!!

  9. @FAB @Saudade

    Ma dernière parole soit
    Quelques vers de Maître François...
    Pardonnez-moi, Prince, si je
    Suis foutrement moyenâgeux.

  10. Evitons les comparaisons, nous y perdrions tous...

    Ce "Sonnet" sonne même s'il n'est pas exact. Il y a une musique tendre et un brin d'ironie charmeuse.
    J'aime ces siestes-là.

    Continuez donc, FAB, à vous saisir des formes pour les faire vôtres.

  11. Merci pour votre commentaire PalabrasSinTierra.
    Je continue donc ...

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS