Poème 'Fuir' de Paul ÉLUARD dans 'Les Animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux'

Fuir

Paul ÉLUARD
Recueil : "Les Animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux"

Les Hommes et leurs animaux

L’araignée rapide,
Pieds et mains de la peur,
Est arrivée.

L’araignée,
Heureuse de son poids,
Reste immobile
Comme le plomb du fil à plomb.

Et quand elle repart,
Brisant tous les fils,
C’est la poursuite dans le vide
Qu’il faut imaginer,

Toute chose détruite.

Poème préféré des membres

rimakhach a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS