Poème 'Guitare' de Jules LAFORGUE dans 'L'Imitation de Notre-Dame la Lune'

Guitare

Jules LAFORGUE
Recueil : "L'Imitation de Notre-Dame la Lune"

Astre sans cœur et sans reproche,
Ô Maintenon de vieille roche !

Très-Révérende Supérieure
Du cloître où l’on ne sait plus l’heure,

D’un Port-Royal port de Circée
Où Pascal n’a d’autres Pensées

Que celles du roseau qui jase
Ne sait plus quoi, ivre de vase …..

Oh ! qu’un Philippe de Champaigne,
Mais né pierrot, vienne et te peigne !

Un rien, une miniature
De la largeur d’une tonsure ;

Ça nous ferait un scapulaire
Dont le contact anti-solaire,

Par exemple aux pieds de la femme,
Ah ! nous serait tout un programme !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto