Poème 'Hélène' de guillaumePrevel

Hélène

guillaumePrevel

Tu ne seras plus jamais belle Hélène
Toi la fière et hautaine
Qui n’a cessé de railler
L’innocence pure de mon amour d’enfant
Je dépose sur tes lèvres glacées
Jadis joliment ourlées
Un baiser tendre pour te revigorer
Mais il est déjà trop tard
La lumière s’est éteinte
Dans tes beaux yeux pénitents
Tu ne seras plus jamais belle Hélène
Toi la fière et hautaine
Qui n’a cessé de me mépriser
En m’affublant de sobriquets condescendants
Devant tes pourceaux amants d’un soir
L’accident qui t’a alité
A défiguré ton joli visage de poupée
Et bientôt il aura fini de déchirer
Les battements de ton cœur qui n’a jamais su aimer
Je dépose sur tes lèvres un mirage d’amour
Car je ne t’aime plus je te jure
Et je ne te pleure pas Hélène je t’assure
Je regrette seulement ton ancienne beauté
Dont l’éclat est fané
Maintenant je vais te regarder mourir
Car je veux te voir souffrir
Ce que j’ai si longtemps enduré
Tout ce temps passé à te voir enlacée
Dans les bras de tes nombreux soupirants
Mais où sont-ils aujourd’hui?
Ceux qui te faisaient tant rire la nuit
Nous sommes seuls à présent
Comme deux vieux amants
Et ils t’ont tous oubliés
Maintenant que tu es en train de crever
Ah! cruauté du mépris
Que tu n’avais connu jusque lors
Toute protégée par ta beauté splendide
Qui excitait chez les mécréants l’envie
Tu ne seras plus jamais belle Hélène
Toi la fière et hautaine
Qui m’a méprisé pour des mauvais amants
Parce que je n’étais qu’un enfant
O combien tu dois regretter
Le temps où je t’aimais
Et où je posais mes yeux innocents sur toi
Car tu viens de comprendre ce qu’est l’amour
Et tu regrettes le temps passé à me railler
Moi le seul qui t’ai réellement aimé
Tu ne seras jamais belle Hélène
Et moi je n’aimerai plus jamais
Car tu étais la seule Hélène
Toi la fière et hautaine
Que j’aimais!…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS