Poème 'La France. Au poète Prosper Blanchemain' de Louis-Honoré FRÉCHETTE dans 'Les Oiseaux de neige'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Louis-Honoré FRÉCHETTE > La France. Au poète Prosper Blanchemain

La France. Au poète Prosper Blanchemain

Louis-Honoré FRÉCHETTE
Recueil : "Les Oiseaux de neige"

Toi dont l’aile plana sur notre aurore, ô France !
Toi qui de l’idéal connais tous les chemins !
Toi dont le nom, fanfare aux éclats surhumains,
De tout peuple opprimé sonne la délivrance !

Terre aux grands deuils suivis d’éclatants lendemains !
Noble Gaule, pays de l’antique vaillance,
Qui sus toujours unir, merveilleuse alliance,
Au pur esprit des Grecs, l’orgueil des vieux Romains !

Toi qui portes au front Paris, l’auguste étoile
Qui de l’humanité dirige au loin la voile,
Nous, tes fils éloignés, nous t’aimons, tu le sais !

Nous acclamons ta gloire et pleurons tes défaites…
Mais c’est en écoutant le chant de tes poètes
Que nous sentons surtout battre nos cœurs français !

(1874)

Poème préféré des membres

guillaumePrevel a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Armorial
    -------

    Plaisir de contempler les vieux blasons de France,
    Rêvant des anciens ports et des anciens chemins ;
    Ermitages déserts et bourgs grouillant d'humains,
    Seigneurs en leurs palais, poètes en errance...

    Ici, l'azur promet de nobles lendemains ;
    Gueules un peu plus loin témoignent de vaillance,
    Le sable avec l'argent, quelle forte alliance !
    Ces métaux, ces émaux ornent le parchemin.

    Autrecourt-et-Pourron arbore trois étoiles,
    La ville de Paris une nef et ses voiles,
    Qui porte tour d'argent, si ce n'est Créancey ?

    Au recueil des blasons, les lecteurs feront fête ;
    Peut-être, il recevra l'hommage d'un poète
    Qu'amuse un petit peu ce folklore français.

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS